La Presse parle de nous

logo-letelegramme-min Publié le 07 février 2019 à 16h31 

Amis du quartier Saint-Thomas. Une programmation variée

1413_2019020710351369.jpg
Habitué de la place Saint-Thomas, Malo Kervern interviendra le 14 juillet pour montrer la fonte de sable et l’extraction d’étain.

L’équipe de l’association les Amis du quartier Saint-Thomas, présidée par Huguette Guermeur, vient de présenter le programme des animations qu’elle organise, principalement durant l’été. Le démarrage se fera en douceur, avec l’organisation de deux événements : le samedi 2 mars, un « pemoc’h ar farz du » (cochon grillé avec far de blé noir). La soirée sera animée par le groupe Kameled ar Son, salle Saint-Ives. Une sortie, le samedi 20 avril, autour de la découverte des algues et l’art de les accommoder, sera suivie, le 27, par un fest-noz.

 

Le 29 juin, la Saint-Thomas lancera la saison

 

La saison démarrera réellement le samedi 29 juin, avec la célébration de la Saint-Thomas en compagnie de Laurent Lannuzel et de ses musiciens.

L’association a fêté son dixième anniversaire l’été dernier. Soucieuse de proposer un éventail éclectique d’animations, elle organise, tous les dimanches matin, une initiation aux danses bretonnes, animée par différents musiciens (Soïg Sibéril, Arthur Manuel, Les Lokoners, Placks), des conférences aux thèmes variés le mercredi soir (oiseaux, Saint-Pol-Roux, géologie, sociologie, alimentation), des concerts de musique celtique (écossaise, bretonne ou irlandaise). Comme tous les ans, l’association soutient le festival de poésie « Les mots dans les nuages », organisé par Sabine Rosnay. On n’oubliera pas la présence régulière de jeux bretons ni la venue toujours très suivie de Malo Kervern, orpailleur-paléo-métallurgiste.

 

1245873466

logo-letelegramme-min  Publié le 23 Aout 2018chorale-bol-d-air-ouvre-la-saison-sur-la-place_4036288_540x211p

 Chorale. Bol d’air ouvre la saison sur la place

Dirigée par Maryvonne Deleplanque et vêtus de leur célèbre polo rose, le chœur mixte de la chorale Bol d’Air de Clohars-Fouesnant, composée d’une trentaine de chanteurs et de trois musiciens (harmonica, guitare et accordéon), a investi samedi 30 juin au soir la place Saint-Thomas pour le premier concert de la saison organisé par l’association des Amis du quartier Saint-Thomas. « Parmi tous les chants traditionnels du répertoire de chants de marin, nous travaillons sur des chansons, anciennes ou plus récentes, qui évoquent la vie, belle mais dure, des hommes de la mer », précise la chef de chœur. Ovationné par le nombreux public présent, le chant « la révolte des sardinières » a suscité beaucoup d’émotion.

1245873466

logo-letelegramme-min Publié le 24 août 2017

Kameled ar son. Rendez vous samedi soir

kameled-ar-son-rendez-vous-samedi-soir_3574305_517x330p

La saison d’animations des Amis du quartier Saint-Thomas s’achève doucement. Samedi, ça sera l’avant- dernière soirée proposée, à 21 h, sur la place. À tout seigneur tout honneur, c’est le groupe Kameled ar son, association camarétoise présidée par Raymond Poudoulec, qui aura le plaisir d’animer la place. Musiques et danses bretonnes sont au programme pour cette soirée qui, après un été « international », revient résolument en Bretagne. À noter aussi que les matinées d’initiation à la danse bretonne du dimanche se sont achevées dimanche dernier. (Photo d’archives Le Télégramme)

1245873466

logo-letelegramme-min Publié le 23 août 2017

Havanéra. l’Amérique du sud en douceur

letelegrammelebras_2017082208374787_Camusique3

Le groupe Havanéra a enchanté les très nombreux spectateurs venus, samedi soir, sur la place Saint-Thomas à l’invitation des Amis du quartier Saint-Thomas. Niño, Taro et Awani, violon, guitare et percussions, ont su entraîner les auditeurs au Brésil, ou à Cuba. Un voyage d’environ une heure pour le plus grand plaisir de tous. Avec les sonorités mélancoliques du Brésil résultantes d’un mélange de musiques locales, d’Europe, d’Afrique etc. De l’avis général de l’auditoire a refaire.

1245873466

logo-of-274x120

 

Publié le 02/08/2017

Mots dans les nuages : une belle édition

Pour sa deuxième édition, le festival de poésie, de musique et de danse a enchanté le public. Une troisième biennale est attendue en 2019.

Une fin de semaine très variée 34_html-1_1

L’atelier de dessin accompagné du violoncelle a beaucoup plu à l’Ehpad Ti-ar-Garantez, vendredi. « Nous pensions passer une heure avec les personnes âgées. En fait, nous en sommes restés trois », indique Mirella Rosner, musicienne. Le soir, le festival faisait son ouverture au public devant le manoir de Saint-Pol-Roux. Marcelle Rosnay n’ayant pu se déplacer, cette année, c’est sa lecture d’un poème de SaintPol-Roux qui a été diffusée, accompagnée par des musiciens présents. Ensuite, les poèmes, la musique et la danse ont pris place sur le site. Des Africains demandeurs d’asile ont déclamé des poèmes sur le thème, « Le printemps de l’amour » , souvent dédiés à leur amour resté au pays. C’était leur 4e représentation. Ils s’étaient déjà produits trois fois au Mans. Au-dessus de Pen-Had, le public, une cinquantaine de personnes, était motivé. « Il a bravé la tempête avec l’aide de Saint-Pol-Roux, et, grâce aux prières de Christian, la pluie s’est calmée », résume Sabine. Les festivaliers ont aussi beaucoup aimé l’apéritif poétique et musical à bord du dundee Belle Étoile, amarré à la cale des mareyeurs. « L’équipage nous a formidablement accueillis, c’était vraiment génial », continue Mirella.

« Un lieu magique »

Malgré sa modestie, la richesse du festival est la large palette d’artistes de tous horizons qu’il présente. Cela a été aussi l’occasion pour les participants de savourer de la cuisine bio, dont des spécialités africaines et d’admirer des œuvres graphiques. Le groupe d’Erwan Bargain, E-Sens, a clos cette seconde biennale. La participation du public, à part la restauration, était « au chapeau » .« Nous ne rembourserons pas nos frais de déplacement, mais nous sommes à chaque fois heureux de vivre et faire vivre de tels événements. Nous reviendrons », promet l’une des artistes. Le festival permet à de nombreux artistes de faire connaissance, de se retrouver et de s’exprimer. « Il constitue un terrain expérimental dans un lieu magique », conclut Sabine.

1245873466

logo-of-274x120  publié le 1 Juillet 2017

Vernissage réussi des artistes de Camaret

Dimanche après-midi, 26 artistes ont accueilli dans leurs ateliers les amateurs d’art, les flâneurs, les curieux. Dans les boutiques l’accueil était chaleureux, on pouvait y picorer ici quelques cerises, là un bonbon qui rappelle l’enfance. Les artistes ont investi pour la plupart d’anciens locaux de travail, comme la voilerie rue des Palangriers. Entre Camarétois, ça cause : « Ici c’était le marchand de vins Lamy, la grande porte, c’était pour rentrer la camionnette ! » Et plus loin : « Ici, c’était l’épicerie de Mme Euzen ! » Laurent Dhermy, 39 ans est aquarelliste. « Pour mon projet d’installation, je cherchais un esprit de regroupement artistique. Camaret, son passé et son présent riches en matière d’art m’a tout de suite séduit. La lumière y est magnifique, c’est elle qui oriente ma création. » 52_html-1_3Dans le dédale des ruelles, Carlo Aventueriero, peintre, sculpteur, photographe, établi à la ferme des arts, à Argol, promène sa caméra vidéo. Camaret reste une cité d’artistes. déchaîner pour le plaisir des amis du quartier. Samedi 1er juillet , 21 h, place Saint-Thomas. Gratuit. Contact et réservation : 06 08 88 30 07lesamisduquartierstthomas@orange.fr 

1245873466

logo-of-274x120 publié le 1 Juillet 2017

Les Amis du Quartier Saint-Thomas lancent l’été 

51_html-1_4

L’association Les Amis du Quartier Saint-Thomas annonce un programme chargé cet été. En juillet et août, elle vend du far maison sur le marché pour financer les animations. Le mardi, Serge Kergoat organise des sorties à pied, au port, sur le thème des oiseaux. Départ à 10 h, devant La Bouquinerie. Tarif : 8 € par adulte. Le dimanche, à 11 h, initiation à la danse bretonne, avec une sono ou un groupe : Sonerien Lanhouarne, Musiciens de Locronan et Danserien an Elorn. Comme les années passées, le mercredi, au Ti Bitin, les sujets des conférences sont variés : algues vertes, oiseaux des jardins, figures féminines et intentions de vote, trois siècles de relations avec Brest, l’histoire des cales de Roscanvel, oiseaux de nos côtes. Le 22 juillet, le matin reconnaissance des algues in situ avec Pierrick Le Roux, puis cuisine aux algues au centre Saint-Ives (sur réservation). Le samedi soir, en juillet, des chanteurs et groupes connus et moins connus monteront sur le podium de la place Saint-Thomas. Les amateurs de culture bretonne retiendront la venue de Clarisse Lavanant, le 22. « Elle est venue plusieurs fois sur la place. J’avais auparavant écouté et adoré ses chansons et sa voix. L’association lui a demandé de participer à nos soirées, et elle a accepté », indique Huguette Guermeur. Les autres participants à ces soirées sont : Laurent Lannuzel (jazz), Arthur Manuel et Thomas Aube (Dylan, Baez, Cohen…), Aïcha (chants wolof), Hyacinte Le Hennaff (accordéon diatonique), la troupe Kamboum Système D (cirque, acrobates, clowns), Sick, projet electro pop de Philippe Bossard, Madelyn Ann, et Alexandre Pech. En août, ce seront Yves Gourmelon (lectures poétiques sur réservation), Havanera (musique cubaine et brésilienne), Kameled ar Son, Troupasoui (polyphonie méditerranéenne et gipsy), Emir Tatane (danses d’Inde et du Moyen Orient). La saison se clôturera en rythme par un bœuf de jazz avec l’association Jamadouarn, le 2 septembre et Mémoires d’un âne, puis avec le clown Jean Kergrist, le 16. Dans tous les cas, de bons moments assurés cet été, grâce aux Amis du Quartier Saint-Thomas. 

1245873466

logo-letelegramme-min publié le 30 Mai 2017

Judith Le Cam . Une jolie découverte

samedi-soir-les-habitues-des-animations-proposees-par-les_3454617_300x200

Samedi soir, dans la salle Saint-Ives, 80 personnes ont participé au traditionnel kig-ha-farz organisé par l’association « Les Amis du quartier Saint-Thomas ». Pour ce dernier événement organisé en salle avant le lancement de la saison estivale sur la place Saint-Thomas, Huguette Guermeur, présidente de l’association, a demandé à Malo Kervern et Hyacinthe Le Hénaff d’animer en musique cette soirée festive au son de l’accordéon et du cistre.

L’accordéon dans le sang

À ce duo, qui se produit régulièrement depuis treize ans, s’est jointe une nouvelle tête, Judith Le Cam. Cette accordéoniste et chanteuse a fait l’unanimité parmi le public présent. La jeune femme, âgée de 23 ans et originaire de Carhaix, est issue d’une famille qui compte dix accordéonistes. Elle joue régulièrement avec son père et sa soeur. Elle se produit également avec Riwal Fustec.

Comme toujours, Hyacinthe Le Hénaff a ponctué leur intervention par différentes anecdotes. Il a aussi invité le public à le retrouver place Saint-Thomas, dans le cadre des animations de l’association, le samedi 15 juillet, pour un spectacle (gratuit) mêlant accordéon et hip-hop avec les breakers de Muguiwara.

De son côté, toujours place Saint-Thomas, Malo Kervern, qui est aussi orpailleur, fera, le samedi 12 août, à 17 h, une démonstration de fonte de pierres pour en extraire pigments et étain.

 logo-letelegramme-min publié le 18 Avril 2017

Saint Thomas : Un univers féerique

a-l-issue-du-spectacle-juan-perez-escala-a-permis-aux_3383777_450x330p

À l’issue du spectacle, Juan Perez Escala a permis aux enfants de s’approcher de ses superbes marionnettes. Difficile de résister à la tentation de les toucher !

Samedi, l’association Les Amis du quartier Saint-Thomas a invité, en milieu d’après-midi, la compagnie de théâtre de marionnettes Singe Diesels. Entouré de valises pleines de marionnettes, Juan Perez Escala a libéré des personnages sortis tout droit du centre de la terre, des marécages, des forêts, des univers sombres et fantasmagoriques des contes bretons et de l’univers poétique argentin, son pays d’origine. Dans la salle Saint-Ives, une quarantaine d’adultes et une vingtaine d’enfants, assis par terre, au premier rang, ont écouté et regardé, médusés, les korrigans, trolls, poulpiquets, teuz, korills et autres bouqueteux s’animer devant eux.

Marionnettes expressives

À l’issue du spectacle, les enfants ont pu découvrir les petites marionnettes au visage expressif, d’autres plus grandes, des personnages en résine, en mousse ou en papier mâché. Un moment de partage fort apprécié par les plus jeunes, qui ont eu bien du mal à se retenir de toucher les marionnettes, certaines particulièrement fragiles. À l’issue de ces 45 minutes de spectacle, Huguette Guermeur, la présidente de l’association invitante, a proposé aux enfants de venir déguster quelques friandises, très appréciées. Le 27 mai, toute l’équipe de bénévoles de l’association camarétoise organisera, salle Saint-Ives, un kig ar farz animé par le groupe Trad’Zig, Kameled ar son et des musiciens venant de Locronan.

logo-of-274x120 

 1245873466Amis du quartier Saint-Thomas :

vers des concerts en hiver

L’association des Amis du quartier Saint-Thomas compte actuellement 44 adhérents et est très active pour animer la Commune, d’avril à fin septembre.

Des concerts en hiver

« On nous a proposé la chapelle N-D de Rocamadour pour y organiser des concerts en hiver. Différemment des concerts d’été, sur la place Saint-Thomas, qui se font, au chapeau, ceux-ci devraient être payants » indique Huguette Guermeur, responsable de l’association. Forte du succès des animations d’été, l’association a reçu des demandes de plusieurs artistes, pour des concerts. La basse saison touristique les intéressera-t-elle ? Pas évident d’amener un auditoire suffisant à la chapelle ou l’église pour de telles manifestations en dehors de l’été. L’association va-t-elle gagner ce challenge ? L’avenir nous le dira.

Des collaborations

Les animations proposées par des Amis du quartier Saint-Thomas sont très variées. Elles ont trait à la poésie, comme lors du printemps des poètes, avec la venue de deux écrivains argentins, en résidence grâce à l’association Travesias de Rennes. L’association a organisé de nombreux rendez-vous musicaux, avec des soirées bretonnes comme celles avec Kameled ar Son, Tradzig, Lorz Jouin, Soig Sibiril, Hyacinte Le Hennaff, Malo Kerverns et le duo Klaired. Chanteurs et musiciens comme Ylann Kalim, David Doucerain, Laurent Lannuzel, Philippe Bossard, Anne Lacouture, Lionel Arthur, Dymen, Arthur Manuel, Thomas Aube sont venus ou revenus, cet été.

Les Amis du quartier Saint-Thomas, ce sont aussi, une exposition de peintures de Sacha Putov, des conférences, et des démonstrations intéressantes, avec Serge Kergoat, Marcel Burel, Daniel Laroche, Malo Kervern, Pierrick Leroux et Elisabeth Doutre. Le Secours catholique a organisé des jeux anciens, et la compagnie Silento un spectacle de rue. La subvention municipale, la vente de far par les bénévoles, Loisirs techniques associatifs camarétois, presse locale, sponsors, donateurs et cotisations des membres ont contribué au bon déroulement et à la promotion des concerts, spectacles, conférences et animations

logo-of-274x120 

Un 14-Juillet breton et familial, place Saint-Thomas

un-14-juillet-breton-et-familial-place-saint-thomas

L’association des Amis du quartier Saint-Thomas a fêté le 14-Juillet mardi soir, en invitant des pointures de la musique bretonne. Ce sont d’abord Hyacinthe Le Hénaff, de Quimper, à l’accordéon diatonique et Malo Kervern, de Quéménéven, à la guitare, qui ont lancé la fête. Hyacinthe Le Hénaff s’est auparavant déjà produit à Camaret, à l’invitation de l’association des Amis du quartier Saint-Thomas. Son répertoire est celtique, breton et irlandais. Il fait partie d’une dizaine de groupes et compte 25 dates à son agenda cet été. De plus, musicien éclectique avec l’accompagnement de diverses machines électroniques et instruments de musique, Hyacinthe Le Hénaff jouera, en solo, à Pors ar Vag, le 31 juillet, lors d’une soirée dédiée au groove et au reggae. Laurent Jouin, chanteur et musicien, est ensuite monté sur scène, accompagné de Soïg Sibiril, qui s’est aussi produit à Camaret, pour le programme Erasmus intensif de l’université de Paris VIII.

1245873466

logo-letelegramme-min publié le 06/07/2015

Presqu’île en fête. Une superbe Saint-Thomas

1-suivant-l-exemple-de-danseurs-confirmes-suphat-et_2432128

1. Suivant l’exemple de danseurs confirmés, Suphat et Mathis, deux jeunes Brestois, n’ont pas hésité, toute la soirée, à s’initier aux subtilités des danses bretonnes. 2. Avant leur prestation aujourd’hui à 18 h, dans le cadre des Intermèdes des Lundis Musicaux, le groupe Trad’Zig se retrouvait pour l’avant-dernière fois au complet. Un moment émouvant pour Johanna, qui doit bientôt quitter la Presqu’île pour des raisons professionnelles. 3. Il n’est jamais trop tôt pour s’initier à la danse bretonne !

Les locaux et petits « veinards » qui goûtent depuis samedi aux joies des grandes vacances ont pu apprécier une première soirée festive, avec la Saint-Thomas, fêtée à Camaret. Trad’Zig a mis de la vie et une belle ambiance dans les rues du quartier.

Samedi soir, c’est le groupe Trad’Zig qui a ouvert la série de concerts mis en place chaque semaine par l’association des Amis du quartier Saint-Thomas. La formation, composée de Johanna au violon, Mireille à la flûte irlandaise, Anne-Claire à la flûte traversière, Pierre à l’accordéon diatonique, Dominique et Hélène à la guitare, a magnifiquement animé la place pour la première des animations hebdomadaires proposées par les Amis du quartier Saint-Thomas. Parmi les spectateurs présents, une poignée de jeunes gens a vite rejoint les quelques danseurs du cercle du Kador de Morgat venus se dégourdir les jambes. Une initiation informelle pour Suphat et Mathis, deux copains de Brest venus en vacances dans la commune. « Cela donne bien envie d’apprendre vraiment les danses bretonnes », ont-ils expliqué, essoufflés, entre deux danses.

Ovation pour les musiciens


Les simples spectateurs émerveillés par la technicité de Cyril et Dany, de Monique et Michel ont fait aussi une ovation aux musiciens à l’issue d’une soirée très réussie où an dro, polka valse, mazurka se sont enchaînés. Le groupe, créé il y a quatre ans, voit partir à regret « sa » violoniste qui quitte la Presqu’île cet été, pour des raisons professionnelles. « Nous proposons une animation tous les samedis soir sur la place », précise Huguette Guermeur, la présidente des Amis du quartier Saint-Thomas. L’association milite pour que vive le quartier des artistes au-delà de leurs ateliers de création, en organisant des concerts, conférences et spectacles. Cet été, ils ont concocté un programme mêlant les genres afin de toucher le plus grand nombre.

Musique, poésie, exposition


Cap sur la Méditerranée, samedi, avec Ylan Kalim, chanteur d’origine algérienne, qui sera accompagné par David Doucerain pour un concert entre Méditerranée et monde anglo-saxon, musique arabe et chanson d’amour. La part belle est faite aux danseurs, musiciens et chanteurs du répertoire breton. Le 18, musique bretonne et irlandaise seront à l’honneur avec la prestation de Kalired, duo composé de Claire-Audrey Desnos et Claire-Audrey Kennedy, à la harpe et à la flûte irlandaise. Dans l’intervalle, la fête nationale sera célébrée en compagnie de deux figures bien connues du monde musical breton, Soig Sibéril et Laurent Jouin. Les danseurs du groupe Korollerien Kraon feront une initiation à la danse bretonne. Dans la programmation également, une exposition des peintures de Sacha Putov, du cirque et de la poésie le 1e r août avec la compagnie Xav to yilo. Anne Lacouture et Lionel Arthur proposeront le samedi suivant un spectacle de chansons et de reprises. Tout au long de ce mois, Philippe Bossard, Hyacinthe Le Henaff et Malo Kerven puis de jeunes talents (Dymen, Arthur Manuel) et l’école de musique de Crozon mettront la place en musique. De quoi réjouir petits et grands.

1245873466